samedi 4 novembre 2017

Another Day in Florida - Carnet de voyage - Deuxième semaine


Après le récit de la première semaine (disponible ICI), voici celui de notre deuxième et dernière semaine:


JOUR 09 - 22/07/17: Sarasota > Tampa > Crystal River:

Ce matin, un orage nous empêche encore de recharger la voiture tranquillement, et de nouveau, une fois partis, l’orage s’arrête... Aujourd’hui, direction Crystal River en passant par la baie de Tampa.
Au lieu de passer par l’autoroute, nous prenons la petite route de « Longboat Key ». C’est pas mal mignon ici, l’eau à l’air bien claire, mais on ne s’arrête pas, vu l’heure, les nuages et le programme de la journée. Je me demande si la longue plage qu’on longe, avec plein de places partout, n’est pas préférable à Siesta Key … On finit par passer par l’impressionnant « Sunshine Skyway Bridge » puis nous nous arrêtons au « John Pass village » pour pique-niquer et faire le tour des magasins souvenirs.

John Pass village

Direction ensuite le quartier cubain de Tampa « Ybor City ». Il commence à  y avoir beaucoup de monde, et les autoroutes et bretelles qui passent les unes par-dessus les autres, ça reste toujours aussi impressionnant. Je trouve étrange que le GPS nous fasse ressortir légèrement de Tampa, puis, une fois arrivés devant une prison, le GPS nous dit « vous êtes arrivés », sympa ! Bon en fait, on s’est trompé d’une petite lettre dans le nom de la rue, du coup, après ce petit détour d’une quinzaine de minutes, nous voici à Ybor City. L’architecture, les papys qui fument devant les nombreux Cigar shop… on se croirait à Cuba, c’est vrai !





Etant passionné de hockey/glace, nous allons à la boutique des Lightning (mais dans celle de l’Outlet d’Amelie Center car celle de la patinoire doit être fermée à cette heure le dimanche). Un peu déçu, il n’y a pas grand-chose…
Nous reprenons la route direction le nord pour Crystal River. Tout est bien plus vert et arboré par ici je trouve… Il pleut pas mal jusqu’à notre arrivée, nous commençons à avoir un peu peur pour la journée canoë prévue le lendemain… Juste à côté de notre motel, il y a un Denny’s (notre chaîne favorite), alors c’est sans grosse hésitation que nous allons manger un bon burger !



JOUR 10 - 23/07/17: Crystal River > Orlando:

Au matin, nos craintes par rapport aux prévisions météo se confirment. Il fait sombre et il pleut des cordes. Pour la balade en canoë prévue sur Crystal River, ce n’est vraiment pas idéal… Les différents sites annonçant de la pluie jusqu’à 13H voir 15H, c’est avec regret que nous changeons notre fusil d’épaule et décidons d’aller à Orlando directement, faire une activité couverte et pas trop chère : le musée des sciences.
Arrivés à l’Orlando Science Center, la pluie s’est arrêtée mais il fait toujours bien gris. Nous mangeons au Subway au sous-sol du musée (il y en a vraiment partout !) puis commençons la visite. Il y a quelques salles avec des expériences à faire soi-même et dont on se prend vite au jeu. Une autre sur les dinosaures, une autre sur les phénomènes météo. Il y aussi quelques animaux, des projections de films (nous en avons vu un en 3D sur le réchauffement climatique avec de magnifiques images). Au final nous passons un bon moment (pour une solution de secours).




Nous nous arrêtons dans un Outlet surpeuplé (mais sans trouver Vans à mes pieds) sur la route de notre Motel Super 8 pour les quatre prochaines nuits car demain c’est Disney Magic Kingdom (1 journée) puis Universal (2 jours) !



JOUR 11 - 24/07/17: Orlando: Disney Magic Kingdom

Etant en Floride et friands de parcs d’attractions, il était impensable de faire l’impasse sur Orlando pour nous. Le souci est plus de faire son choix pour éviter de passer une semaine entière (et de perdre un bras financièrement parlant…) tellement les choix sont possibles (5 parcs Disney, 2 parcs Universal, Seaworld etc..).

Pour la première journée, nous avons décidé de faire le parc principal de Disneyworld : Disney Magic Kingdom (équivalent de celui de Paris, sans le Studio). Une fois l’autoroute quittée, on rentre dans l’important complexe (qui représenterait la même surface que Paris intra-muros !). 


Arrivés sur le parking sans fin, il faut prendre ensuite le monorail ou le bateau. Arrivés de bonne heure, nous n’attendons pas longtemps pour la traversée du lac en bateau. En présentant notre feuille, l’employé nous enregistre avec notre empreinte digitale, qui nous servira dans le parc, (pour les entrées/sorties, fast-pass, points photos etc…), ça ne rigole pas !

Le parc en général reste assez similaire à celui de Paris ou Los Angeles. Ici, il y a une petite cérémonie sous le château à l’ouverture du parc, avec Mickey et feux d’artifices dès le matin, Justine est aux anges !


On enchaîne les attractions. Etant sur place dès l’ouverture il n’y a pas trop d’attente en général (contrairement à l’après-midi). Comme à celui de Los Angeles, il y a un brass-band bien sympa !


On regarde la parade Disney, puis la parade « Move it ! Shake it ! Dance and play it » où, à un moment, les chars et personnages s’arrêtent, et tout le monde vient danser dans la bonne humeur au milieu, puis tout le monde rejoint le bord de façon ordonné. Sûrement difficile de faire pareil à Paris…




Dans l’après-midi, un orage éclate, tout le monde s’abrite où il peut, heureusement on a pris nos K-way. Puis au bout de 10/15 minutes, la pluie s’arrête. Toujours aussi impressionnant.
Tout comme à Los Angeles, le « Space-Moutain » est vraiment décevant par rapport à celui de Paris. On le fait au bon moment car, en sortant, il y a une queue interminable après une panne !

Le soir, le spectacle reste toujours aussi beau. Avec la foule, la fatigue et la chaleur qui règne toujours, on ne traîne pas car Justine ne se sent pas bien… Par contre, là, il faut bien évidemment re-re-refaire la queue pour le bateau ou le monorail, et bien sûr il y a énormément de monde. Tout le monde est fatigué, en a marre de faire la queue, les enfants pleurent… vraiment pas pratique ce retour au parking, où, en plus, il faut reprendre un petit train pour nous déposer. Nous avons dû mettre 1H pour rejoindre notre voiture !
Malgré tout, cela reste une belle journée, à ne pas louper pour tous les amoureux de l’univers Disney !


JOURS 12 et 13 - 25 et 26/07/17 : Orlando: Universal Island of Adventure + Universal Studio




Nous avions vraiment hâte de découvrir les parcs Universal après tous les échos positifs que nous avions eus ! Notre Super 8 est à 5 min des parcs, on se force à se lever assez tôt pour être dans le parc à l’ouverture. Mission réussie, nous commençons par « Island of Adventure » et attendons l’ouverture du fond du parc, la partie Harry Potter. Du coup, nous n’attendons pas trop (une vingtaine de minutes) pour « Harry Potter and the Fourbidden Journey » : dans l’énorme château reconstitué, nous montons dans une sorte de chariot sur un bras articulé. Arrive ensuite quelques péripéties entre écran 3D, animatronics, effets 4D… C’est vraiment une belle attraction, pas forcément à grosses sensations, mais pleine de réalisme et originale !



Nous prenons ensuite plus le temps de découvrir les mondes tellement bien faits d’Harry Potter, Jurassic Park, Marvel etc… et continuons le tour des attractions :

Flight of the Hippogriff : petite attraction très rapide, pas forcément nécessaire…

Dragon Challenge : attractions avec 2 choix de circuits possibles, les pieds dans le vide, loopings, vrilles etc... Grosses sensations ! [Désormais à l’arrêt pour rénovation].

Jurassic Park River Adventure : petite promenade en bateau avec quelques complications comme dans le mythique film ! A faire !


Dudley Do-Right’s Ripsaw Falls : genre de bûches. Idéal pour se tremper quand il fait chaud comme aujourd’hui ! N’oubliez pas de protéger vos papiers pour ne pas se retrouver à faire sécher tous ses dollars par terre comme une personne avant nous…

Il commence à avoir pas mal de queue partout. Nous décidons d’aller dans l’autre parc grâce au train « Hogwarts Express » qui relie les mondes Harry Potter de chaque parc, avec quelques images diffusées sur les fausses fenêtres (accessible uniquement si on possède un billet d’accès pour les deux parcs Universal…)    



Dans l’autre parc (Universal Studio), nous mangeons puis testons quelques attractions :

Shrek 4-D : genre de cinéma dynamique, le même qu’à Europa-park il me semble. Sympa.

Revenge of the Mummy : mélange d’écran et de montagne russe intérieure, avec du feu etc… Je ne suis pas un fan de La Momie mais l’attraction est bien faite encore !

Men In Black : sur un wagon qui bouge un peu, on doit tirer sur les extraterrestres, un peu comme Buzz l’éclair à Disney, mais en plus grand et mieux fait.

The Simpsons : le monde que j’attendais le plus. On retrouve le bar de Moe’s (copie à l’intérieur également où on peut boire une Duff !), le Kwik-E-Market etc… l’attraction est une sorte de projection avec quelques effets, qui se passe dans Krustyland bien sûr. Pas la meilleure mais vraiment sympa de se plonger dans le monde de la série mythique.


Pour la première journée, nous en avons fait déjà pas mal. Nous rentrons nous reposer à l’hôtel où il y a NHL TV, la soirée est tout faite !

Le lendemain, je commence par Hulk : arrivés pour l’ouverture et en single rider, j’attends 5 min (sinon, le reste de la journée, c’est 1H). Grosse montagne russe à propulsion, ça réveille !

On fait ensuite :

Spiderman : dans un wagon/voiture de 6/8 personnes, entre simulation de vol, écrans, effets 4D… Pas très violente, mais vraiment bien faite et sympa !



King Kong : La file d’attente se fait dans un joli décor encore une fois, avec une surprenante surprise en plus ici… Puis on monte dans un genre de mini-bus. Entre promenade et effets sur écran 3D, l’attraction est bien faite et agréable ! Ça change de l’ancien King-Kong du P.A.L pour les connaisseurs… ;)

Puis changement de parc.
Harry Potter and the Escape from Gringotts: entre montagne russe intérieure et écrans 3D toujours, belle attraction à faire encore!



Rock-it : Grosse montagne russe à fortes sensations (la plus grosse des 2 parcs avec Hulk). Le point fort de cette attraction c’est qu’il y a de la musique, et qu’on peut la choisir selon notre envie (bon, il faut être rapide et ne pas trainer !). Pour moi ça sera sur un petit Limp Bizkit (il n’y a pas tant le choix que ça….). Aperçu :


Terminator : Plus un genre de spectacle. Pas sensationnel mais adorant les films j’ai apprécié, contrairement à Justine qui n’aime pas les robots !

Transformers : très ressemblante à celle sur Spiderman.

Universal’s Make-up Horror show : petites astuces et coulisses sur les films d’horreur. Pas très instructif, mais c’est animé par un duo très humoristique (avec la participation d’une personne du public). On n’a pas compris toutes toutes les vannes, mais ça permet de passer un bon moment et se poser un peu…

On croise (dans la partie Universal Studio) pas mal de personnages : la bande à Scooby-Doo, Cléopâtre, Homer Simpson, Doc de « Retour dans le futur », Shrek, Transformers… 


Après 3 jours de parcs, nous commençons à fatiguer. Nous décidons de partir en fin d’après-midi, ayant fait le tour des attractions principales. Nous reprenons le train d’Harry Potter pour l’essayer dans l’autre sens (et ce n’est pas les mêmes images) puis faisons une dernière « attraction » tout de même :

Poséidon Fury’s : Genre de « spectacle » où un guide entraîne un groupe de personnes dans différentes salles. Si la file d’attente et le début est long, de belles idées viennent nous surprendre après, dont seuls les américains sont capables de réaliser.
Avec ces environ 40 km de marche sur 3 jours de soleil, nous filons à la piscine de notre hôtel !

En conclusion, après avoir fait les principaux parcs d’attractions d’Europe et Disney/Six Flags Californie, je trouve qu’Universal donne un sérieux coup de jeune dans le domaine, avec des attractions qui mélangent sensations, écrans 3D, effets 4D… pleines de réalisme et d’originalité.
Les thèmes et films des années 90 me parlent complètement en plus.
Seuls défauts, comme tout parc d’attraction : le prix et les files d’attentes.





JOUR 14 - 27/07/17: Orlando > Kennedy Space Center > Cocoa Beach > Melbourne:



Après notre épopée à Orlando, nous continuons avec un “parc” mais d’un autre genre aujourd’hui : le Kennedy Space Center de la NASA. Direction Cap Canaveral donc, où nous avons dû arriver vers 10H. Comme conseillé, nous commençons par la visite en bus des pas de tir. On passe à côté du gigantesque hangar où sont construites les fusées , de l’itinéraire où elles sont acheminées avec ces énormes engins à chenilles, de différents pas de tirs, dont celui de Space-X !

(le VAB, 3ème plus grand bâtiment du monde en volume)


Un pas de tir avec ses alligators...

Le bus nous dépose ensuite au bâtiment « Apollo 8 ». Ici, il y a la salle de contrôle d’Houston recréée où nous revivons un lancement. Puis, dans un énorme bâtiment, nous découvrons Saturn V, qui est vraiment impressionnante. Nous mangeons dans la petite cafète avec vue sur Saturn V ! J’avais dit à Justine qu’il était inutile de prendre son gilet vu la taille des bâtiments, qu’ils ne pouvaient pas mettre la climatisation à fond… mais si, ils le font ! Ils sont vraiment « fous » ces américains !
Il y a également une exposition d’objets revenus de l’espace et un film retraçant l’histoire de la conquête spatiale qui devient marrant : « les russes c’est les méchants, nous sommes les plus forts », pas de doute, nous sommes bien aux USA…


Saturn V

Nous reprenons le bus pour le bâtiment de la navette spatiale « Atlantis ». Un film sert d’introduction (attention Spoiler) qui se finit sur un plan d’Atlantis, puis l’écran se lève et la navette apparait en réalité derrière. Ils sont quand même forts ces américains ! Ici pas mal de choses à voir et à faire aussi, dont le « simulateur de vol ». Un peu trop d’attente, mais marrant à faire tout de même…


Atlantis

Ensuite, on regarde un joli film avec des images de la planète depuis l’ISS et la voix de Jennifer Lawrence dans l’Imax Theater (où la climatisation fonctionne à fond aussi !), faisons un tour dans les bâtiments en mémoire des astronautes (« Heroes & Legends », pas sensationnel…), sur la future conquête de Mars (Journey to Mars) et dans le jardin des fusées. Bien évidemment il y a aussi une boutique avec tout à l’effigie de la NASA…
En résumé, une super petite journée, le prix reste élevé, (il y a d’autres endroits visitables avec suppléments que nous n’avons pas pris en plus), mais la découverte de Saturn V, d’Atlantis et d’une partie des installations de la NASA reste assez exceptionnelle !

Nous faisons un tour ensuite à Cocoa Beach (30min de route), là où Kelly Slater a commencé le surf ! Le magasin « Ron Jon » est gigantesque et idéal pour ramener quelques souvenirs. Sur la plage, il y a un ponton avec bar/restaurant dessus, par contre il faut payer pour aller tout au bout… Tant pis, nous faisons demi-tour et faisons les 30 dernières minutes de route jusqu’à notre motel de Melbourne, où il y a encore un Denny’s juste à côté, youhou !

Ron Jon Surf Shop

JOUR 15 - 28/07/17 : Melbourne > Miami:

Pour commencer la journée, étant passionné de hockey/glace et pour me consoler de ne pas pouvoir assister à un match en cette période (trêve estivale), j’avais repéré la boutique des Panthers de Miami à leur patinoire du BB&T Center. Arrivés sur place, tout semble fermé… Deux personnes lisent le journal à un guichet, du coup on va leur demander et ils nous informent que la boutique de la patinoire est ouverte uniquement les jours de match (contrairement aux Ducks d’Anaheim ou des Canadiens de Montréal par exemple…) et qu’il faut aller au camp d’entrainement à 10/15min. Là il y a trois patinoires (dont une avec des enfants jouant au hockey) et une petite boutique où je trouve enfin mon t-shirt souvenir !



On passe par le gigantesque Outlet « Saw Grass Mills » pour ma paire de Van’s annuelle puis nous continuons notre route jusqu’à la Venetian Pool, il fait un grand soleil ça tombe bien ! L’entrée n’est pas donnée (45$ pour deux), mais il faut avouer que le cadre est unique : eau claire, cascade, petite grotte, palmiers etc… Si vous avez un petit moment et pour se rafraîchir, c’est l’endroit idéal. Par contre entre les enfants et les sauveteurs qui utilisent souvent leurs sifflets, n’espérez pas trop être au calme…




Nous continuons notre route jusqu’au Shalimar Motel (quartier Little Haïti). Il fait tellement chaud et le réceptionniste a réglé la climatisation tellement basse que les vitres condensent !! Nous allons manger à une pizzeria du coin où un long cortège encadré de vélos se ballade…

Vu l’orage qui arrive, nous restons dans notre chambre le soir…


JOUR 16 - 29/07/17: Miami > Paris :

Aujourd’hui nous commençons par ranger les valises et la voiture correctement car il s’agit du dernier jour… puis allons découvrir le quartier de Wynwood Art District. Pour le dernier jour avec toutes nos affaires dedans, nous ne prenons pas de risque et laissons la voiture sur un parking surveillé…
Le quartier est vraiment sympa, avec pleins de graffs et peintures sur tous les murs, du bâtiment abandonné, en passant par les magasins, bars, école… Il y a un gros chantier pour de nouveaux bureaux et logements. Le quartier a l’air de devenir plutôt « à la mode » que « abandonné » comme j’ai pu lire parfois…

 




Vu que notre avion décolle à 18H30, on a encore un peu de temps, alors on va au Bayside Marketplace le long du port, dépenser les derniers dollars qu’il nous reste… Beaucoup d’excursions en bateau ont l’air de partir d’ici ! On passe juste à côté de l’American Airlines Arena du Heat de Miami puis surgit un bon orage qui commence à inonder les rues… De toute façon, nous ne prenons pas de risques et allons à l’aéroport.




Alors que j’avais réussi à faire le plein de la voiture durant tout le voyage, à côté de l’aéroport ça se complique un peu vu le prix qu’ils appliquent (au moins deux fois plus cher que partout ailleurs, les petits malins !) et vu l’accent du caissier… On rend la voiture chez Alamo sans encombre mais avec un peu de nostalgie tout de même… 



On est vraiment en avance donc on attend un peu avant d’essayer de s’enregistrer. Puis nous tentons à une borne. Message d’erreur, un employé nous dit d’aller plus loin dans les bornes America Airlines. On ne comprend pas bien où (il y a que de ça partout !). On réessaye, toujours un message d’erreur ! La file d’attente pour le faire par le personnel semble interminable… Personne n’est disponible pour venir aider aux bornes, tout le monde semble galérer et être agacé… et nous, voyant le temps passer, ça commence à nous énerver aussi ! Finalement, on ne réessaye pas avec notre n° de passeport, ni le n° de vol, mais avec notre n° de billet, et là ça nous retrouve enfin ! Nous attendons le décollage tranquillement finalement. 


Goodbye Florida...

Le retour de nuit à Paris sera un peu long avec pas mal de petites turbulences. Arrivés à Roissy, on récupère bien nos bagages, Aerpark nous ramène à notre voiture. Le retour à la boite manuelle fait toujours un peu bizarre au début, puis nous évitons le périphérique et rentrons jusqu’à nos volcans le dimanche.
[Reprenant le travail le mardi, la première semaine fût assez difficile avec le jetlag... Je suis même allé acheter des comprimés de mélatonine. Au prochain voyage, j’en achèterai dès mon retour! ].



CONCLUSION:

Nous avons bien sûr adoré notre voyage, passant des clichés de Miami Beach, aux magnifiques plages (Bahia Honda State Park, Sanibel…), aux rencontres d’animaux dans leurs milieux naturels (dauphins, raies, alligators…), aux parcs d’attractions ou de la NASA entre autre.

Nous sommes obligés de prendre nos vacances en été. Il fait chaud c’est vrai, et lourd et humide surtout, on transpire vite, mais avec la climatisation partout et les plages, ça reste largement faisable… Nous avons eu quelques orages, mais avons globalement réussi à passer à travers les gouttes, sauf pour cette journée annulée à Crystal River, la déception du voyage…

Nous avons retrouvé les américains, avec leur gentillesse pour beaucoup, et leur non-volonté à faire des efforts pour se faire comprendre pour d’autres… et tous ces petits détails propres à l’Amérique du Nord (les pourboires, les grosses et belles voitures partout, les grosses quantités de nourriture et de soda, les sirènes, faire klaxonner sa voiture en la fermant à clef, les grandes lignes droites, les caissières qui rangent tes courses dans les sacs, le café « jus de chaussette », l’Ice-Tea sans sucre, pouvoir passer au feu rouge quand on tourne à droite etc…).

Par rapport au Canada (partie Québec) et l’ouest des Etats-Unis, ça reste différent et difficilement comparable. Les plus beaux paysages vus resteront pour nous dans l’ouest américain. Par contre avec moins de route, nous avons pu profiter, prendre notre temps et apprécier différemment.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire